JOURNÉE DES AÎNÉS

Lancement de l’année,
pour la Vie Montante diocésaine, vendredi le 20 septembre 2013,
au Sanctuaire diocésain de Sainte-Anne de la Pointe-au-Père.


Thème
« Devenir une icône de miséricorde »

Le vendredi, 20 septembre 2013 se tenait la journée des aîné(e)s.
Plusieurs paroisses du diocèse de Rimouski ont répondu à l’invitation
lancée par le frère Charles-Henri Dionne.
Le frère Charles-Henri nous présente le frère Gilles Adam, s.c. comme nouveau président diocésain de la Vie Montante et aussi
comme conférencier de notre journée de ressourcement.

 

  Le frère Gilles Adam fait partie de la communauté des
Frères du Sacré-Cœur à Rimouski, c’est là qu’il exercera
son ministère sacerdotal. Au cours de cette journée de ressourcement, frère Gilles nous parlera avec son cœur de prêtre; il saura nous entretenir sur le thème de la foi et aussi nous convaincre que les aînés sont encore l’Église vivante d’aujourd’hui. Nous les aînés, qui vivons l’automne de notre
vie, nous avons soif d’entendre notre conférencier nous communiquer son amour et sa passion pour la Parole de
Dieu, Parole, qui deviendra…parole de foi et don de foi.



Voici quelques éléments du lancement de l’année 2013
DEVENIR ICÔNE DE MISÉRICORDE


Miséricorde

Le mot miséricorde vient du latin " miseri/cordia ", et signifie "qui a le cœur (cor) sensible au malheur, à la misère (miseria = misère).

Devenir icône de miséricorde

À notre âge, devenir icône de miséricorde nous appelle à regarder, à contempler le Cœur du Christ pour découvrir : de quel amour il nous a aimé et de quel amour nous devons aimer. Ce qui se résume en ces mots : « Croire à l’amour de Dieu, en vivre et le répandre ». RV 13 FSC

L'intensité de cet amour miséricordieux s’est parfaitement traduite dans l'épreuve de la Passion et de la Croix. La plaie du cœur de Jésus est la source de l'insondable d’où jaillit ‘’le sang et l’eau’’, l’abondance de grâces pour les âmes. (Rayons blancs et rouges de l’icône de Ste Faustine)

Sœur Faustine, de par ses révélations exprimait que : l'amour est à la fleur, ce que, la miséricorde, est au fruit. Sur l’arbre, la fleur vient avant le fruit. Ainsi, l’amour précède la miséricorde. Avant de devenir miséricordieux, je dois savoir aimer, comme aussi, accepter de me sentir aimé. Interrogez-vous sur tout ce qui peut jaillir de votre cœur et ce que vous pouvez communiquer. L’apostolat de la vie montante établit son encrage dans les passages évangéliques où Jésus invite à l’ouverture, au don de soi, au partage, selon les charismes et les disponibilités individuelles.
Même au grand âge que nous avons, il est toujours nécessaire et essentiel de nous laisser instruire les uns par les autres. Que de merveilleux comportements évangéliques, ne retrouvons-nous pas quotidiennement autour de nous, démontrant l’attention et l’esprit d’entraide qui font de nous des témoins du Christ vivant. Comme le chante si bien Robert Lebel : « Soyons ‘ce que nous devons être » de vrais chrétiens, des évangiles vivants, des paroles de Dieu authentiques. (1 Pi 4,) Qu’en est-il du feu de notre Baptême ranimé par celui de la Pentecôte de notre Confirmation ? Comment l’avons-nous entretenu, cultivé ? « Comme il m’en coûte qu'il soit allumé » dit Jésus.

L’icône qui transmet

Devenir icône, devenir icône, c’est tout d’abord « Être ». Être, c’est–à-dire, vivre en vérité son quotidien. Deviens ce que tu es : un pardonné, un Capax Dei, ‘’un capable de Dieu’’ un sauvé, un transfiguré, capable de l’exprimer dans la spontanéité, dans la transparence, dans la joie de ta foi.

Sois, un être pacifié… et… pacifiant, tel un mentor : un guide attentif, un conseiller avisé auquel on fait référence et en qui on a entière confiance. Devant une icône, qui transmet son message, je ne suis pas devant quelque chose, mais en face de Quelqu’un, en face d’un visage qui interpelle. Soyez ce visage… devenez ce visage… Ayez ce regard… devenez ce regard… bon, compatissant, aimant, tendre, affectueux, miséricordieux. Et moi je vous dis : aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous font du tort… Mtt 5, 43 "

Il y a dans ce programme des vitamines essentielles pouvant enrichir notre santé spirituelle pour de multiples années encore. Voilà la beauté que nous devrions dégager et que tous, attendent de nous les Anciens, les Sages. Pour ça, j’ai besoin de cultiver une intimité avec Jésus, de laisser sa lumière éclairer mon cœur, afin que mes attitudes accueillantes, ouvertes et attentives puissent exprimer, à l’instar de l’apôtre Paul « Pour moi « vivre » c’est le Christ » (Ph 1,21). Ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. (Gal.2,20) Recevoir sa paix, sa joie que personne ne peut me ravir. Par Lui je deviens icône d’amour qui interroge par ce qu’elle est et transmet : Bonté, Compassion, Tendresse, Miséricorde. Des attitudes qui interrogent, tout en communiquant ce qu’elles sont. Pour libérer votre cœur, débarrassez-vous de : la colère, l’emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers... et revêtez l’homme nouveau. (Col. 3, 1-11)

Un Alter Christus est un vrai baptisé

L’icône que je suis révèle à l’autre son propre potentiel et du même coup, ce qu’il peut réaliser L’icône est donc là pour éclairer, pour enseigner, être guide, mentor de vie, éducatrice de foi; et cela tout simplement par votre présence, une vraie présence. Soyez fécond et comprenez que c’’est à travers vous que votre progéniture naturelle, spirituelle, social, par affiliation, ou autrement, désire recevoir la vie, la raison de votre joie communicative, de votre espérance, de la foi qui vous anime. L’icône, admirée par quelqu’un permet « au regardant » de se découvrir lui-même, tout en entrant en lui-même, et en apprenant à sortir de lui-même pour devenir lui aussi un Alter Christus.

En étant icône, tu deviens comme un paraclet pour l’autre, et, la condition pour l’être, Paul nous la donne : «que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse» et, tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ. Col. 3,12-17 Ce rôle de l’aîné, nous pouvons et devons, tous et toutes le jouer, en étant agent de prière, agent de générosité et d’attentions diverses, dans la manière d’être positif, de faire le bien, de partager son sourire, de communiquer ses raisons de vivre. Ce que tu veux que les autres te fassent, communique-le toi-même. Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. Cor. 13,1 En résumé, devenons, à la demande répétée du pape François, une Église capable de redécouvrir les entrailles maternelles de la miséricorde, capable de réchauffer, de revitaliser les cœurs.

F. Gilles Adam s.c.

 

Au nom de l’assemblée, frère Charles-Henri Dionne remercie Gilles Adam, s.c. pour ces trois entretiens avec nos aînés. Au cours de cette journée, frère Gilles a su nous conduire sur des chemins qui nous mènent, petit à petit, à devenir, nous aussi, une icône de miséricorde envers nos semblables. Pour cela il faut bien se nourrir de rencontres généreuses avec le Christ Jésus pour que nous puissions grandir et approfondir cette parole, d’un Dieu miséricordieux, qui est toujours vivante, actuelle et qui demande d’être partagée.

Merci, frère Gilles, d’avoir contribué à raviver chez nos aînés (es) l’adhésion au Dieu miséricordieux et que notre foi devienne pour chacun et chacune de nous une conviction profonde et une force tirée de la Parole d’un Dieu miséricordieux.

F. Charles-Henri Dionne, s.c.

 

 

 

Ensuite, suit l’envoi en mission : le fr. Charles-Henri fait l’appel des présidents(es) de groupes. Chacun(e) vient recevoir de la main de Charles-Henri le poster de Jésus Miséricordieux de Sainte Faustine. Et le frère Gilles Adam,
bénit chaque envoyé(e) par une parole de foi et d’espérance
pour elle et pour son groupe.

Sr Marcelle Roussel, r.s.r. entonne le chant de Robert Lebel:
Fais de ta maison, Une église qui rayonne.
Fais de ta maison, Un endroit où il fait bon.


Les membres du C.A. de la Vie Montante diocésaine profite de cette occasion pour remercier le Fr. Charles-Henri Dionne,s.c. pour ses 12 ans, comme co-président et président du mouvement de la Vie Montante diocésaine.
À la fin de cette rencontre le frère Charles-Henri,s.c. remercie cette assemblée de leur fidélité à notre rencontre annuelle et d’un bon retour à la maison.

 

  Chers(e) amie(e) de la Vie Montante,

Ces années passées avec vous autres furent pour moi un enrichissement dans mon parcours humain et spirituel.

Eh oui, 22 ans dans le mouvement « Vie Montante », 10 ans dans le diocèse de Nicolet et 12 ans ici à Rimouski. Il faut dire qu’à Rimouski, au tout début, j’ai eu le bonheur de travailler avec feu Sr Lucille Gaudreau, r.s.s. et avec M. Charles Lacroix que vous avez si bien connu(e)s.

La qualité de votre bénévolat déployé à la vie Montante fut pour moi un stimulant et je garderai un heureux souvenir de chacun et de chacune de vous. Votre générosité et votre dévouement assureront une continuité à ce beau mouvement « Vie Montante » et aussi l’assurance que la Vie Montante poursuivra sa mission d’évangélisation dans l’Église d’aujourd’hui.

Le pape François exhorte les chrétiens à ne pas être « avares » du trésor qu’est le Christ : « Allons courageusement à la rencontre des hommes et des femmes de notre temps, des enfants et des personnes âgées, des savants et des gens sans instruction, des jeunes et des familles. Allons à la rencontre de tous… non seulement dans les églises et dans les paroisses, mais dans tous les milieux… là où se trouvent les gens ».

D’ici mon départ de Rimouski , sans doute, dans quelques années, j’offre à ce mouvement de m’occuper de faire mettre à jour votre page web sur la vie Montante. Si parfois vous n’avez pas eu le temps d’aller relire cette page web, qui est notre site internet aller sur « Google » écrivez Vie Montante Rimouski. C’est aussi simple que ça !
Je n’ai pas besoin de vous dire que je me tiendrai donc au courant de vos activités et que je serai uni de cœur et d’esprit avec vous autres.

Que le Seigneur vous garde en bonne santé, et qu’iI ressuscite en chacun et à chacune de vous cette flamme qui animait autrefois les apôtres au temps de Jésus.

Bonne route chers amis, un Gros Merci pour ce que vous avez été pour ce mouvement Vie Montante. Et je souhaite à mon confrère Fr. Gilles Adam d’avoir autant de joie que j’en ai eu moi-même au service de mes frères et de mes soeurs durant ces 12 années au mouvement de la Vie Montante de Rimouski.

Au plaisir de se revoir,


Frère Charles-Henri Dionne, s.c.