Historique du diocèse de Rimouski



Cathédrale
St-Germain de Rimouski


Photos : M.Blondin Lagacé Photographe Rimouski

 

 Le diocèse de Saint-Germain de Rimouski a été créé le 15 janvier 1867 par une bulle apostolique de S.S. Pie IX. Détaché de l'archidiocèse de Québec, il était le cinquième Diocèse à se former au Québec depuis le régime français. Il comprenait alors les districts de Rimouski et de Gaspé, le comité de Témiscouata moins trois paroisses de la région de Rivière-du-Loup et, sur la Côte-Nord, tout le territoire compris entre la rivière Portneuf et l'anse de Blanc-Sablon.

           En raison des distances et de l'impossibilité des communications durant l'hiver, La S.C. de la Propagante décréta le détachement de la Côte-Nord le 15 juin 1882, afin de constituer la préfecture apostolique du Golfe St-Laurent. Pour des motifs analogues, on décida d'accorder l'autonomie religieuse à la Gaspésie, le 5 mai 1922. L’érection du diocèse de Gaspé fut promulguée par une bulle apostolique de S.S. Pie X1, dont la teneur fut précisée par un décret de la S.C. Consistoire le 27 janvier 1933.

           Le 28 juin 1929, le diocèse de Rimouski subit une légère modification de sa limite occidentale alors que la S.C. Consistoriale détacha une partie du territoire de Saint-Éleuthère (alors dans le diocèse de Québec) pour le rattacher à celui de Saint-David de Sully (alors dans le diocèse de Rimouski), souhaitant ainsi assurer une meilleure desserte à la future paroisse de Marie-Médiatrice d’Estcourt érigée à même le territoire de Saint-David de Sully le 20 novembre de la même année.

           73 ans plus tard, l’effet de cette augmentation fut annulé par le transfert des deux mêmes paroisses (Marie-Médiatrice et Saint-David) au diocèse voisin de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, auquel transfert furent ajoutées les paroisses limitrophes de Saint-Joseph-de-la-Rivière-Bleue et de Saint-Marc-du-Lac-Long. C’est par un décret de la S.C. pour les Évêques, daté du 1er juillet 2002, que cette démarche fut officialisée. Cette décision était rendue nécessaire afin de permettre aux populations concernées d’être mieux desservies au plan pastoral.


L'archidiocèse métropolitain de Rimouski
 

            D'abord suffragant de l'archidiocèse de Québec, l'évêché de Rimouski fut élevé au rang de siège archiépiscopal et métropolitain, le 9 février 1946, par une bulle apostolique de S.S. Pie XII. La nouvelle province écclésiastique comptait alors l'archidiocèse de Rimouski et trois évêchés suffragants : les diocèses du Golfe Saint-Laurent et de Gaspé, ainsi que le vicariat apostolique de Labrador-Shefferville.

           Depuis la création de la province ecclésiastique de Keewatin-LePas, le 13 juillet 1967, le siège épiscopal de Labrador-Shefferville n'est plus suffragant de Rimouski, seuls le demeurent les diocèses de Baie-Comeau et de Gaspé.

 
 
Monseigneur Pierre-André Fournier
Archevêque de Rimouski


           

Mgr Pierre-André Fournier est né le 8 juin 1943 à Plessisville. Il est le 3e d’une famille de 9 enfants. Il a fait ses études primaires au Collège Saint-Édouard dirigé par les Frères de l’Instruction chrétienne et ses études classiques au Collège de Lévis. Il entre au Grand Séminaire de Québec en 1963. Ordonné prêtre le 10 juin 1967 par M. le Cardinal Maurice Roy. Il  poursuit des études en anglais aux États-Unis, après quoi il obtint une maîtrise en pastorale scolaire.

Il occupera successivement les postes de vicaire à Saint-Jérôme de l’Auvergne, animateur de pastorale à la commission scolaire régionale Jean-Talon et à la polyvalente de Charlesbourg et animateur diocésain de pastorale auprès des jeunes travailleurs (J.O.C.)

En 1983, on le nommait curé de la paroisse de Saint-Roch, poste qu’il occupa jusqu’en 1995. De 1987 à 1993, Mgr Fournier fut membre du comité des affaires sociales de l’Assemblée des Évêques du Québec. De 1995 à 1997, il fut administrateur paroissial de Saint-Pascal-de-Maizerets, jusqu’au moment où il accepta la responsabilité pastorale des paroisses de Notre-Dame-de-Foy, de Saint-Denys,de Sainte-Geneviève et de Saint-Mathieu de 1998 à 2003.

Au mois d’août 2003, Mgr Fournier devenait le directeur diocésain de la pastorale et vicaire épiscopal aux affaires pastorales, poste qu’il occupait au moment de sa nomination par le Pape Jean-Paul 11 comme évêque auxiliaire de Québec le 11 février 2005. Il a été ordonné à l’épiscopat le 10 avril 2005 par Son Éminence M. le Cardinal Marc Ouellet.

Promu archevêque de Rimouski le 3 juillet 2008, Mgr Pierre-André Fournier a pris possession de son archidiocèse le 28 septembre 2008. Depuis septembre 2012, il est président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.

Durant 12 ans, j’ai été membre et président du Comité des Affaires Sociales de l’AECQ, tantôt comme curé de Saint-Roch, tantôt comme évêque. Depuis deux ans, je suis membre du Comité permanent de la CECC pour Développement et Paix.

« La communication de l’Évangile à ce beau monde et l’avenir des régions et des villages dans le Bas-Saint-Laurent font partie de mes champs d’intérêt. À ce chapitre également, il y a l’importance des rencontres des évêques du Québec et le futur des grands séminaires et des vocations ».